Livraison offerte À partir de 55€ pour la France et l'Europe

Vas dire aux abeilles....

Vas dire aux abeilles....

Royaume-Uni : les abeilles royales informées de la mort d'Elizabeth II

Par Clément Legros
 

Les abeilles qui habitent les jardin de Buckingham Palace et de Clarence House ont été informées vendredi par l’apiculteur officiel du palais royal de la mort de la reine Elizabeth II, conformément à une coutume ancienne.

 
Royaume-Uni : les abeilles royales informées de la mort d'Elizabeth II
Les abeilles de Buckingham Palace et de Clarence House ont été informées vendredi de la mortd e leur régente, la reine Elizabeth II. (SEBASTIEN BOZON / AFP)
 
Les abeilles royales qui habitent les jardins de Buckingham Palace et de Clarence House ont été informées vendredi de la perte de leur monarque, la reine Elizabeth II et du couronnement de son successeur, le roi Charles III. Une tradition perpétuée par l’apiculteur en charge des sept ruches royales pour éviter que la production de miel ne s’amenuise. « Il est de tradition, lorsque quelqu’un meurt, d’aller dans les ruches, de dire une petite prière », explique à MailOnline John Chapple, apiculteur officiel du palais royal. Le rituel est sous-tendu par une vieille superstition selon laquelle ne pas annoncer aux locataires des ruches royales le changement de propriétaire les conduirait à arrêter leur production de miel, à quitter la ruche ou même, à mourir. « La personne décédée est le maître ou la maîtresse des ruches, c’est un membre important de la famille qui disparaît et vous ne devenez pas plus important que la reine, n’est-ce pas ? », explique John Chapple, en charge des pollinisatrices royales depuis près de 15 ans.
 

Un ruban noir

Entourant d’un ruban noir la maison des dizaines de milliers d’abeilles qui peuplent les jardins royaux à cette période, John Chapple a souhaité rassurer les abeilles. « Vous frappez à chaque ruche et vous dites : "La maîtresse est morte, mais n’y allez pas. Votre maître sera un bon maître pour vous." »  Il a ensuite enjoint les abeilles à être bonnes avec leur nouveau maître, Charles III, lui-même connu pour son amour des plantes.

Tenir informer les abeilles des événements importants de la vie de leur gardien est une coutume traditionnelle de nombreux pays européens, principalement pratiquées en Angleterre. Les ruches princières, deux à Clarence House et cinq à Buckingham Palace, peuvent accueillir jusqu’à un millions d’habitantes au fort de l’été. Mais à cette période, leur population décroît et les ruches ne sont en moyenne peuplées que de 20 000 travailleuses, qui devront elles aussi faire le deuil celle qui a été la plus longue régente et par la-même, leur plus longue maîtresse.

 

A voir aussi sur le sujet

https://www.youtube.com/watch?v=jk9wbY9XkwM